Pourquoi les détecteurs de fumée sont-ils obligatoires ?

Avec la loi du 9 mars 2010 visant à rendre obligatoire l’installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d’habitation, le législateur français a montré sa volonté de lutter contre le risque incendie.
Mais pourquoi cet instrument précis a-t-il été choisi en priorité, et imposé, à partir de 2015, à tous les propriétaires ? Quel est également son rôle, et quelle est son efficacité ?

Les détecteurs de fumée : fruits d’un constat tragique

Essai tenue Pompier

Si la puissance publique a jugé nécessaire d’imposer les détecteurs de fumée de manière plus coercitive, c’est qu’encore aujourd’hui, les incendies font chaque année un nombre important de victimes. Ce risque, qui se concrétise souvent à cause des gestes les plus triviaux, comme une cigarette mal éteinte, un appareil ménager qui dysfonctionne ou un âtre qui déborde, est une des causes de mortalité domestiques les plus considérables en France. Malgré des constructions modernes de plus en plus perfectionnées en matière de lutte contre les incendies, ceux-ci surviennent quand même toutes les deux minutes en moyenne – d’où la nécessité des détecteurs de fumée. Parmi ces 250 000 départs de feu annuels, on décompte environ huit cent morts. Un chiffre, qui, rapporté à une seule journée, donne tout de même deux victimes. C’est également la seconde cause de décès chez les enfants de moins cinq ans. Des chiffres qui permettent de comprendre en partie l’importance des détecteurs de fumée. Ce n’est généralement pas le feu lui-même qui provoque le décès, mais bien la fumée, à qui l’on attribue 80% des victimes. La raréfaction de l’oxygène, l’inhalation de suies chaudes ou encore la respiration de gaz toxiques peuvent être rapidement fatales, ou entraîner des lésions graves.

Une prévention efficace

Or, ces petits appareils dont le prix gravite autour des vingt euros ont prouvé leur efficacité partout où ils ont été rendus obligatoires. Ainsi, aux Pays-Bas ou au Royaume-Uni, cette décision a rapidement fait chuter de 50% le nombre de décès dus aux incendies. Ainsi, depuis le 1er janvier 2016, tout lieu habité doit être équipé d’un DAAF, ou détecteur avertisseur autonome de fumée. Si donc, vous êtes propriétaire et que vous ne l’avez toujours pasinstallé, rappelez-vous que ce dispositif pourrait bien sauver des vies ! D’autant plus que l’installation de détecteurs de fumée est simple : il suffit de le fixer en hauteur dans n’importe quelle pièce sauf la cuisine, la salle d’eau ou le garage. Évitez également de le mettre à proximité d’une source de chaleur comme un radiateur ou une cheminée, ou dans un endroit trop humide ou poussiéreux.

Laissez un commentaire 0 commentaires

Laissez un commentaire: